Meilleur jeune vendeur de chocolats

Tom Haberthur, 16 ans, passionné par la vente, a rempli le mieux les objectifs du concours.  Photo DNA /Karine DAUTEL.

Vendre des boîtes de chocolats en organisant des dégustations, tel était le challenge alléchant proposé à 1600 élèves en France. Tom Haberthur, bientôt 17 ans, en classe de 1re  bac pro vente à Mulhouse, ne s’attendait pas à arriver premier au sein de l’académie de Strasbourg. Passionné par la vente, il est ravi de l’expérience qu’il a menée, et de remporter un pack technologique et… une grande boîte de chocolats. Il voudrait suivre les traces de son père, agent commercial, en travaillant dans l’habillement, le streetwear , ou alors devenir agent immobilier. Il espère bien, après le bac, suivre une classe prépa et intégrer une école de commerce. « J’aime le contact avec le client. C’est cela qui m’attire. Je ne me vois pas faire autre chose que de la vente. » L’attestation de meilleur élève-vendeur académique lui a été remise ce vendredi lors d’une cérémonie dans son lycée Saint-Joseph-de-Cluny à Mulhouse par William Pralong, président de l’entreprise France Challenges, dont la finalité est de financer des projets éducatifs.

Des quizz en ligne

« Tous nos élèves de 1re  et terminale vente ont participé au concours, explique Sylvain Petit, professeur de vente. Les lycéens avaient des objectifs à réaliser en partie en entreprise, pour un chiffre d’affaires d’au moins 250 €. » Tom a commencé par vendre des chocolats à son entourage. Avec l’un de ses camarades, Noah, il a fait le choix de l’EuroAirport à Saint-Louis, qui leur a ouvert les portes de leur comité d’entreprise. Ils ont proposé une dégustation. « On devait se déplacer vers des professionnels et remplir chaque semaine des quizz commerciaux en ligne. » Tom a obtenu une note de plus de 18/20, soit la meilleure en Alsace. « Il n’est pas celui qui a fait le plus de chiffre d’affaires, mais celui qui a réussi à remplir le plus d’objectifs et notamment la vente rebond qui consistait à vendre des cartes de bonne année en chocolat », dit son professeur.

Un projet au Burkina Faso

Les élèves ont acquis de l’expérience en faisant du démarchage et de la prospection pendant deux mois. « Ils avaient à la fois des cours et du webinaire [des réunions interactives]. » L’opération était très digitalisée pour correspondre à la réforme du bac. « Mais ils se sont aussi investis pour une cause. Ce projet éducatif va nous permettre de parrainer l’association SOS Enfants. Ils vont choisir entre deux projets au Burkina Faso : soit la construction et l’équipement d’une école primaire à Koulmastanga, soit l’aide à la petite enfance, en soutien alimentaire, à Guiè. L’objectif de départ, 3800 €, a été dépassé, avec la vente des élèves (2 500 €), un concert de chants corses (1200 €) et des dons. En un an, le lycée a collecté la somme de 4500 €. »

Janvier 2020 - Article par K.D – L’Alsace

Nos autres actualités :

 

Appel aux dons - Un foyer Socio-éducatif

suite ...
 

Musée des Arts Urbains et du Street – ART MAUSA VAUBAN...

suite ...